Chine : la nouvelle loi cybersécurité entre en vigueur

loi cybersécurité

A compter de ce jeudi, la Chine commence à appliquer sa nouvelle loi cybersécurité. Fortement décriée au moment de son annonce, elle n’a toujours pas convaincu les entreprises étrangères implantées dans l’Empire du Milieu qui redoutent de voir tout ou partie de leurs données être accessibles par Pékin.

Les données personnelles des entreprises, un épineux sujet

Adoptée en novembre dernier, la nouvelle loi cybersécurité prend tout son sens quelques jours seulement après que la Chine ait été le pays le plus touché par Wannacry.

Pour autant, les entreprises étrangères, entre autres, espèrent toujours voir un report de son application alors même qu’elle doit entrer en vigueur ce jour. Le motif de leur mécontentement tient principalement au manque du clarté du texte concernant le traitement des données et l’informatique dématérialisée.

Mi-mai, Zhao Zeliang, directeur de l’Administration Chinoise de la Cybersécurité, a néanmoins accepté de rencontrer quelques 200 dirigeants d’entreprises afin que ces derniers puissent exprimer leurs inquiétudes. Celles-ci ont d’ailleurs été entendues puisque la dernière mouture de la loi cybersécurité ne ferait plus mention de l’obligation très controversée contraignant les entreprises à conserver les données personnelles de leurs clients sur le sol chinois selon l’AFP.

Une mise en œuvre progressive des dispositifs prévus par la loi cybersécurité

Bien que la loi cybersécurité doive entrer en vigueur dès aujourd’hui, la Chine ne semble pas prête à l’appliquer. Il faut dire que pour l’instant, l’Empire du Milieu veille à éradiquer tous les contenus présents sur le web qui seraient contraires à l’honneur national et en opposition avec les diktats du Parti Communiste en place. Autrement dit, la censure reste d’actualité sur l’Internet chinois.

Ensuite, la Chine entend bien installer des entreprises locales sur le très juteux marché du cloud et aimerait donc que les entreprises étrangères utilisent les services développés par ces sociétés pour stocker leurs données.

Aussi, pour que tout se mette réellement en œuvre, il faudra être patient et certains évoquent déjà une date du 31 décembre 2018 comme délai pour se mettre en conformité avec la loi cybersécurité. Le temps ne presse donc pas…

No votes yet.
Please wait...

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.