Chiffrement : une arme trop peu utilisée face aux cyberattaques

chiffrement

Il y a quelques heures, la société de sécurité Sophos a dévoilé les résultats de son étude baptisée « The State of Encryption » et relative à l’usage du chiffrement dans des entreprises situées aux quatre coins de la planète. Le constat est clair, il n’est pas assez utilisé pour contrer les cyberattaques.

Le chiffrement, un usage qui diffère selon les secteurs d’activité

A l’heure où la majeure partie des entreprises se doivent de se protéger contre le vol de données étant donné que les pirates sont friands de tout ce qui peut leur permettre de mener ensuite des attaques de phishing, le chiffrement apparait comme l’une des meilleures armes à leur disposition.

Seulement voilà, les résultats de l’étude conduite par Sophos prouve clairement que le recours au chiffrement varie de manière importante d’un secteur d’activité à l’autre. S’il est aujourd’hui très utilisé par les entreprises évoluant dans le secteur de la finance (58%) et de l’IT (56%), les professionnels de la santé (31%) et de la distribution (38%) n’y ont que trop peu recours ce qui explique peut-être, pour les seconds, qu’ils soient souvent piratés.

Serveurs bien sécurisés, terminaux mobiles oubliés

La disparité du recours au chiffrement ne tient pas que du secteur d’activité étant donné que l’étude met aussi en avant des usages bien différents selon les types de supports.

Ainsi, si 70% des serveurs sont chiffrés et si plus de 60% des ordinateurs le sont aussi, la donne est beaucoup moins vraie quand on s’intéresse aux terminaux mobiles puisque seulement 29% sont chiffrés.

En matière de données aussi, le chiffrement s’avère sélectif. Si les ¾ des informations de paiement sont protégées et si les entreprises veillent également aux données relatives à la propriété intellectuelle, celles conçues par les employés peuvent souvent être dérobés sans mal et ce quelle que soit leur sensibilité.

L’absence de recours au chiffrement est généralement expliquée par les chefs d’entreprise par le manque de budget.

 

No votes yet.
Please wait...

1 commentaire sur Chiffrement : une arme trop peu utilisée face aux cyberattaques

  1. Les terminaux mobiles sont plus enclins aux cyberattaques?Ce n’est pas le cas des serveurs et des pc?

    No votes yet.
    Please wait...

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*