Une solution d’authentification basée sur la façon de marcher, l’avenir ?

façon de marcher

Quelques heures seulement après le déploiement de la solution d’authentification vocale Talk To Pay au sein de la Banque Postale et alors que la reconnaissance labiale a beaucoup fait parler ces dernières semaines, voilà que des scientifiques ont mis au point une nouvelle solution d’authentification basée sur la façon de marcher. Et ce n’est pas une blague…

La façon de marcher comme moyen d’authentification ?

Au cours des derniers mois, les chercheurs ont rivalisé d’ingéniosité et de créativité pour mettre au point des solutions d’authentification toujours plus surprenantes. Toutefois, ceux de la Commonwealth Scientific and Industrial Research Organization (CSIRO), une agence du renseignement australien, ont semble-t-il repoussé les limites de l’insolite.

Ils ont montré, en utilisant des accéléromètres pour capturer le déplacement d’une personne, qu’il était possible d’authentifier les individus en fonction de leur façon de marcher.

Plusieurs recherches allant en ce sens avaient déjà été menées mais toutes ont connu un obstacle : le manque d’autonomie du terminal d’authentification en raison de sa forte consommation électrique.

Seulement voilà, cette fois, cet obstacle peut être contourné par une technique de collecte d’énergie cinétique, le KEH. Elle permet de traduire le mouvement des personnes en énergie électrique ce qui permet d’améliorer considérablement l’autonomie du matériel indispensable.

Une méthode d’authentification extrêmement fiable

Alors que l’on aurait pu être en droit de douter de l’efficacité d’une telle solution d’authentification, force est de constater que cette dernière a fait ses preuves.

La façon de marcher aurait permis d’authentifier la bonne personne dans 95% des cas mais ce n’est pas tout, lorsque certains ont essayé de duper le système, il s’en est aperçu dans 87% des situations.

Il faut dire que cette solution d’authentification a un vrai atout dans sa manche, son évolutivité. Ce dernier se perfectionne effectivement selon la règle de l’amélioration continue.

En parallèle, il est très difficile à tromper si bien qu’il pourrait bien être utilisé, à terme, en complément des badges d’accès des employés dans certaines entreprises ou administrations.

No votes yet.
Please wait...

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*