Atos et l’OTAN s’unissent pour lutter contre les cybermenaces

Atos

Quelques jours seulement après avoir été sélectionnée par l’Union Européenne pour apporter son expertise en cybersécurité, l’entreprise Atos vient de signer un partenariat d’envergure. Elle va effectivement collaborer avec l’Agence d’Information et de Communication de l’OTAN pour lutter contre les cybermenaces.

Quand l’OTAN et Atos décident d’unir leurs forces en faveur de la cybersécurité

En marge de la conférence sur la cybersécurité de la NATO Information Assurance Symposium (NIAS) la semaine passée, l’OTAN et la société française Atos ont conclu un accord visant à favoriser les échanges entre les deux entités en matière de cybersécurité.

En charge de la sécurité informatique de l’organisation internationale, l’Agence d’Information et de Communication de l’OTAN va donc améliorer ses capacités de prévention, de détection et de réponse aux cybermenaces. Atos, de son côté, fera de même puisque l’objectif du partenariat est vraiment que chacun soit gagnant dans cette collaboration.

Il faut dire qu’en s’unissant, chacune profitera d’une valeur ajoutée liée à l’expertise de l’autre et qu’ensemble, elles seront donc capables de répondre à davantage de cybermenaces. Une vraie stratégie gagnant – gagnant pour les deux entités.

Atos rejoint un club des partenaires de l’OTAN déjà bien fourni

Conscient que les cybermenaces peuvent causer d’importants dégâts, l’OTAN a depuis quelque temps déjà mis en place des partenariats avec des experts du secteur.

Comme le précise Kevin Schneid, le Directeur Général de l’Agence d’Information et de Communication de l’OTAN : « C’est seulement en initiant un travail de concert que nous pouvons répondre aux multiples menaces auxquelles nous faisons face ».

Cette politique explique donc qu’Atos rejoint un club des partenaires qui compte déjà dans ses rangs des entreprises comme Vodafone, Thalès ou encore CYA4GATE. Toutefois, avouons-le, le leader international de la cybersécurité a toute sa place à côté de ces noms.

No votes yet.
Please wait...

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*