Les arnaques à l assistance technique bondissent aux Etats-Unis

arnaques à l assistance technique

On ne cesse de le répéter sur notre site, les cybercriminels se montrent de plus en plus audacieux pour piéger leurs victimes. Ces dernières semaines, le FBI a ainsi constaté un véritable boom des arnaques à l assistance technique sur le sol américain. De nombreux secteurs d’activité sont concernés par ces attaques…

Les arnaques à l assistance technique s’envolent

Parce que les cybercriminels sont toujours prêts à exploiter de nouveaux filons pour voler de l’argent ou bien des données, ils ne reculent devant rien, même pas devant quelques mensonges.

Ainsi, aux Etats-Unis, le FBI a pu constater une nette augmentation des arnaques à l assistance technique au cours des derniers mois. Le principe est simple : des cybercriminels entrent en contact avec des entreprises et leur indiquent que leurs machines ont été compromises via une attaque informatique. Sur cette base, un service d’assistance technique rapide est proposé et, s’il est accepté, est facturé … au prix fort !

En moyenne, une arnaque rapporterait effectivement entre 200 et 400 dollars par entreprise visée ce qui s’avère un excellent rendement, d’autant plus que les arnaques à l’assistance techniques sont très aisées à décliner.

Des arnaques vieilles comme le monde ?

Finalement basées sur le principe du canular téléphonique auquel s’ajoute le respect des règles propres à l’ingénierie sociale, les arnaques à l assistance technique ne datent pas d’aujourd’hui.

Certaines entreprises pensaient même qu’il en était fini de ces dernières après que les « faux techniciens » aient été découverts. Mais il n’en est rien puisque ce type d’arnaques a su se réinventer.

D’abord, l’appel téléphonique n’est plus la seule méthode de contact utilisée par les cybercriminels puisque les mails, le message chat ou même le courrier postal peuvent aussi permettre de conduire l’attaque.

Ensuite, les cybercriminels ont bien compris qu’ils pouvaient se faire passer pour n’importe qui. Ainsi, après s’être fait passer pour des membres d’administrations majeures pour voler des données, ils ont bien saisi que se faire passer pour des cadres de grandes banques, des chefs d’entreprise ou même des prestataires de services leur offrait d’autres angles d’attaques.

Enfin, cette méthode s’avère peu coûteuse à mettre en œuvre si bien que les arnaques à l assistance technique s’avèrent très rentables. Voilà donc de quoi expliquer que leur nombre a bondi de plus de 80%.

No votes yet.
Please wait...

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*