Apple et Google veulent renforcer la protection des données utilisateurs

protection des données

A l’heure où les techniques utilisées par les hackers mais aussi par les autorités sont connues par un nombre croissant de personnes, Apple et Google ont décidé de renforcer la sécurité de leurs terminaux mobiles. Leur principal objectif est de mieux garantir la protection des données des utilisateurs de leurs produits.

Smartphones : vers une meilleure protection des données critiques

Si, jusqu’à présent, les pirates informatiques comme les autorités sont généralement parvenus à contourner les dispositifs de sécurité embarqués dans les terminaux Android et iOS, Google et Apple entendent bien faire changer les choses.

Aussi, les deux entreprises ont fait le choix de s’orienter vers des composants mieux sécurisés pour stocker les données critiques des utilisateurs. Il faut dire qu’aujourd’hui, la protection des données est primordiale pour les consommateurs puisqu’ils en font l’un des principaux critères de choix d’un smartphone.

Jusqu’à peu, Apple semblait disposer d’une courte avance sur son rival en matière de sécurité des terminaux mais l’utilisation de clés de signature chiffrées pour fournir une couche de validation supplémentaire semble avoir rapproché les deux firmes.

Cette couche supplémentaire pour la protection des données réduit effectivement les possibilités de contournement et devrait donc donner du fil à retordre aux criminels mais aussi aux autorités.

La fin du craquage de téléphone par USB

Alors que la connectique USB des smartphones Apple ou Google était jusqu’à présent souvent utilisée pour craquer les smartphones, les deux constructeurs souhaitent faire bouger les lignes.

Apple a ainsi doté son système d’exploitation d’un mode restreint USB, une option permettant de déverrouiller un smartphone quand il est branché sur un périphérique USB. Seulement voilà, désormais le déverrouillage doit être réalisé dans un délai maximal de 1 heure alors qu’il pouvait s’effectuer dans un délai supérieur à une semaine par le passé. Cette limitation devrait assurément réduire le nombre de menaces puisqu’un accès physique semble indispensable.

Cependant, Apple et Google ne sont qu’aux prémices du travail qui les attend puisque pour assurer une pleine protection des données des utilisateurs, de nombreuses autres failles de sécurité devront probablement être colmatées.

 

No votes yet.
Please wait...

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*