Les antivirus Kaspersky désinstallés par les administrations américaines !

antivirus kaspersky

Quelques mois seulement après que Moscou ait annoncé le bannissement des logiciels américains, voilà que c’est au tour de l’administration US de prendre une décision ferme et définitive : la désinstallation des antivirus Kaspersky. L’éditeur de solutions de sécurité russe crie au procès d’intention.

Les antivirus Kaspersky, une menace pour les Etats-Unis ?

Alors que les soupçons d’ingérence russe dans les élections américaines de 2016 ont fait trembler l’administration américaine, le gouvernement US vient de prendre une décision qui aurait pu intervenir plus tôt encore.

Celui-ci a effectivement invité toutes les agences fédérales à désinstaller sans tarder les antivirus Kaspersky puisqu’un ultimatum de 90 jours a été fixé.

Pour justifier une mesure d’une telle ampleur, le gouvernement américain avant tout simplement qu’en raison des liens étroits entre Kaspersky et le Kremlin, les solutions de sécurité de l’éditeur russe présentent une réelle menace.

Autrement dit, le gouvernement US redoute que la Russie espionne les réseaux informatiques américains via une éventuelle porte dérobée implantée dans les antivirus Kaspersky.

Kaspersky victime des relations tendues entre Washington et Moscou

Dans le viseur des autorités américaines depuis quelques semaines maintenant, les antivirus Kaspersky vont donc désormais être bannis par l’administration américaine, une décision que l’éditeur a du mal à comprendre.

Il se dit être une « victime collatérale » des relations tendues entre les Etats-Unis et la Russie et reproche au gouvernement US de ne pas avoir répondu à ses propositions. En effet, afin de montrer « son éthique sans faille », Kaspersky a à plusieurs reprises proposé aux autorités d’outre-Atlantique d’analyser le code source de ses logiciels. En vain…

La firme russe se dit déçue d’une telle décision d’autant qu’elle assure qu’elle « n’a jamais aidé et n’aidera jamais quelque gouvernement que ce soit en matière d’espionnage ou d’offensive informatique ».

A noter que d’un point de vue business, cette décision n’aura que peu d’impact sur Kaspersky puisque l’entreprise russe peut tout de même compter sur plus de 400 millions de clients à travers la planète.

Rating: 4.0. From 1 vote.
Please wait...

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*