Les antivirus Kaspersky bientôt bannis en France ?

antivirus kaspersky

Quelques jours seulement après les agences fédérales américaines, voilà que c’est une autre institution qui a fait de part de son souhait de bannir les antivirus Kaspersky. L’armée française juge effectivement que ces solutions de sécurité peuvent présenter une menace en raison du lien étroit de l’éditeur avec Moscou.

Les antivirus Kaspersky, l’armée française n’en veut plus !

Alors que les agences fédérales américaines ont choisi de bannir les antivirus Kaspersky en septembre, l’éditeur de solutions de sécurité russe pourrait bien perdre prochainement un nouveau marché.

En effet, les services de renseignements français ont mis en garde l’armée française quant à l’utilisation des logiciels de Kaspersky Lab. La méfiance est désormais telle que, malgré les excellentes performances des antivirus Kaspersky, l’armée française souhaite remplacer le logiciel russe par celui d’un concurrent, Sophos et TrendMicro tenant la corde pour hériter du marché.

Selon diverses sources, cette volonté est antérieure à l’annonce de l’administration américaine bien que les raisons soient au final identiques. Ce sont effectivement les liens étroits entre Moscou et l’éditeur qui posent problème, l’armée française redoutant que les antivirus Kaspersky n’embarquent une porte dérobée permettant à la Russie d’espionner ses activités.

Kaspersky réfute les accusations et tout désengagement de l’armée française

Fidèle à sa stratégie de communication, l’éditeur russe a une nouvelle fois réfuté toutes les accusations qui pèsent sur lui et en a profité pour rappeler que le seul problème tient aux origines russes de la société.

L’entreprise a aussi rappelé qu’elle collaborait avec les forces de l’ordre aux quatre coins de la planète dans le cadre de la lutte contre la cybercriminalité et qu’elle était prête à faire auditer son code s’il fallait en passer par là pour prouver son éthique.

Toutefois, pour l’heure, Kaspersky France dit ne pas avoir eu part d’un désengagement de l’armée française. Tout juste a-t-il entendu parler d’un « rééquilibrage du parc antivirus » qui est somme toute logique, toute grande organisation devant pouvoir compter sur plusieurs solutions de sécurité différentes…

Rappelons qu’en matière de sécurité informatique, les administrations françaises doivent normalement se tourner vers des produits qualifiés par l’ANSSI mais que dans le domaine des antivirus il n’en existe pas, faute d’entreprise française proposant ce type de produits.

Les antivirus Kaspersky avaient alors été sélectionnés en raison de leurs excellentes performances…

No votes yet.
Please wait...

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*