8 applications du Play Store infectées par le malware Venus

Venus

Après la découverte d’un adware caché derrière un bloqueur de publicités en novembre, voilà que c’est au tour de 8 applications infectées par le malware Venus d’être identifiées sur le Play Store. Venus est un cheval de Troie qui peut abonner n’importe quel mobinaute à des abonnements payants sans son consentement. Problématique…

Venus, une nouvelle découverte qui inquiète

Il y a de cela quelques jours seulement, les chercheurs en sécurité informatique de la société Evina ont fait la découverte d’un malware qui se révèle particulièrement dangereux.

Baptisé Venus et opérationnel depuis plusieurs mois, celui-ci serait aujourd’hui distribué par 8 applications du Play Store qui cumulent à ce jour un peu moins de 300 000 téléchargements.

Son principal fait d’arme est d’inscrire les mobinautes infectés à des services en ligne payants, et ce à leur insu. Extrêmement bien construit, Venus veille à intercepter les confirmations de souscription d’abonnement adressées aux victimes afin que ces derniers ne puissent pas suspecter la moindre infection de leur smartphone.

C’est d’ailleurs parce qu’il souhaite rester discret que le malware Venus ne s’active pas nécessairement dès l’infection du smartphone. Parfois, plusieurs mois peuvent être nécessaires pour qu’il commence à inscrire le mobinaute à des services payants.

Un malware distribué à travers 8 applications

Chaque semaine, de nouveaux malwares sont découverts par les experts en sécurité informatique. Venus a ainsi récemment été repéré en France mais il avait déjà précédemment fait des victimes dans plusieurs autres pays du globe.

Il faut dire que ce trojan a été distribué par au moins 8 applications qui pouvaient être téléchargées sur le Play Store à savoir : A1188, Book Keeping Mini, Chaos Compass, Cody ToDo List, Geek Cool QR Code, Kevin Quick App, Noodle Athena, XStudio Cool Flashlight.

A ce jour, toutes ont été supprimées du Play Store mais il est tout à fait envisageable que d’autres applications distribuent encore ce trojan à éviter absolument.

No votes yet.
Please wait...

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.