Musique en ligne : interview de Pascal Nègre

Musique en ligne Deezer-Spotify

Revirement de Pascal Nègre à propos de la musique en ligne

La musique en ligne s’impose, et Pascal Nègre, PDG du groupe Universal, s’est livré au jeu de l’interview pour le site LCI.

Le boss d’Universal qui milite depuis plusieurs années en faveur d’une répression plus importante sur les internautes qui téléchargent, a publié les résultats d’un sondage dont les résultats vont faire plaisir à l’industrie musicale.

« …Deezer est précisément le site contre lequel Universal s’emportait l’été dernier. La plate-forme avait il est vrai décidé un peu cavalièrement de mettre à disposition en ligne le catalogue Universal avant même la signature d’un accord. Les ennemis d’hier se sont donc réconciliés et le discours a suivi. « Nous sommes très attentifs aux nouveaux modes de consommation de la musique », souligne aujourd’hui Pascal Nègre, dans le communiqué diffusé par Deezer. « Les services d’écoute de musique financés par la publicité font partie de ces nouvelles offres qui permettent au plus grand nombre de découvrir les artistes tout en respectant le droit des artistes et des producteurs », ajoute-t-il.
 
Deezer.com, qui propose à la fois une quinzaine de webradios et de l’écoute de titres à la demande en streaming (sans téléchargement), avait déjà trouvé un accord avec la Sacem afin de rémunérer les auteurs. Il avait aussi signé en octobre un accord avec une autre « major » du disque, Sony-BMG mais qui ne portait que sur la France. Une fois encore, Universal suit le mouvement. Après avoir combattu la vente de morceaux sans DRM, les protections sur la musique numérique, la maison de disques a commencé à les lâcher. Aux moqueurs, Pacal Nègre pourra toujours rétorquer qu’il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis… »

Selon l’enquête de l’Ifop commandée par le SCPP (société civile des producteurs phonographiques) , 88% des Français ayant déjà téléchargé illégalement de la musique ou des films cesseraient de le faire s’ils recevaient deux messages d’avertissement.

Qu’à cela ne tienne, c’est exactement ce que propose la prochaine loi contre le piratage…

No votes yet.
Please wait...

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*