Piratage : la BD est-elle menacée ?

Piratage Bellaminettes

Piratage des fameuses « Bellaminettes » de Bruno Bellamy

Le site PC-INpact publie aujourd’hui l’interview d’un auteur de BD suite à la décision du Tribunal de Grande instance de Paris qui a déclaré un internaute coupable de contrefaçon. L’individu avait été surpris les mains dans le sac en pleine « diffusion ou représentation » de bandes dessinées sur le Net.

Bruno Bellamy : l’auteur des fameuses et croustillantes « Bellaminettes », connu pour ses multiples engagements et sa passion pour l’informatique, a gentiment accepté de nous répondre Il nous faire part de ses sentiments au fil d’un long et passionnant entretien que voici. Bonne lecture !

« …– Le piratage de la BD explose sur le net, les titres dans les bacs aussi. Quel est donc le lien entre ce marché et le piratage galopant ?

Le seul lien c’est que les gens s’intéressent de plus en plus à la BD, et ça c’est plutôt cool.

Reste que pour une raison mystérieuse, les médias continuent de faire comme si c’était un phénomène mineur, ou alors se cantonnent à parler de Titeuf, parce que « ça se vend » (encore cette logique statistique), ou à interviewer Bilal à la télé quand il y a un conflit dans les pays de l’est… Mais concrètement, la BD n’est toujours pas reconnue comme un art, et trop de journalistes continuent à faire comme si c’était de la littérature pour débiles, ou encore du « cinéma pas cher », pour ceux qui n’ont pas les moyens de faire plus que le story-board de leur film. C’est assez navrant…

La BD est un art extraordinaire. En associant texte, image, découpage et mise en page, ce medium unique permet de faire passer des choses d’une manière qui est totalement inaccessible à la littérature, au seul dessin, et évidemment au cinéma. De mon point de vue, la BD est non seulement un art majeur, mais probablement l’art le plus complet qui soit, et celui en tout cas qui a le potentiel le plus riche. N’importe qui peut s’en rendre compte en lisant une bonne BD, et c’est ce qui m’incite à croire que ceux qui en parlent généralement dans les médias traditionnels sont justement ceux qui n’en lisent jamais. C’est pas très professionnel, je trouve… ;)… »

Lire l’interview

No votes yet.
Please wait...

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.