Partenariat FAI : Cegetel et Neuf Telecom ?

FAI Cegetel et Neuf Telecom

FAI : se regrouper pour être plus fort ?

Selon Reuters, les FAI Cegetel et Neuf Telecom penseraient encore une fois à une alliance entre eux. Pour rappel, Cegetel et Neuf Telecom avaient déjà, l’année dernière, commencé un partenariat mais malheureusement sans trouver aucun accord, notamment sur le point de la direction de l’éventuel nouveau groupe ainsi formé.
C’est le marché de la VoIP qui est concerné par cette alliance.

Cegetel et Neuf Telecom ont d’ailleurs étaient contactés à ce sujet et ils ont tout les deux confirmé cette rumeur.

« …Neuf Telecom et Cegetel cherchent à convoler, saison 2. Comme dans les bonnes séries, le suspense reste de mise. Les deux opérateurs ont repris langue. L’an dernier à pareille époque, et après un an et demi de travaux d’approche, ils avaient abandonné. Ce coup-ci, Neuf Telecom n’infirme ni ne confirme. N’empêche, le sujet a bien été abordé chez l’opérateur, lors du conseil d’administration de mercredi.

Tout milite, à première vue, pour un rapprochement. Ils se disputent chacun la place de numéro 1 chez les opérateurs alternatifs, mais, comparés à l’opérateur historique, ils demeurent des nains. «Tout est concentré en France entre les mains d’un très gros acteur, France Telecom, constatait Olivier Huart, directeur général de Cegetel, la semaine dernière. Il représente 80 % à 85 % du marché. Nous, Cegetel, on ne pèse que 8 % à 10 %. Il faut une taille critique. Et quelle est la meilleure façon d’atteindre la taille critique ?» Réponse : «La consolidation. C’est une vraie nécessité.» L’analyse est voisine chez Neuf Telecom.

Rapt. Les deux opérateurs ont loupé une belle occasion de se consolider : le rachat de Tiscali France, richement doté de 400 000 abonnés au haut débit. L’affaire a été raptée par Telecom Italia, pour la somme astronomique de 260 millions d’euros. Et l’italien compte débarquer en France avec toute la force de frappe d’un opérateur historique : 500 millions d’euros d’investissement entre 2005 et 2007, dont 350 millions dans les infrastructures. A comparer aux 150 millions de Cegetel ou aux 300 millions d’euros de Neuf Telecom, engloutis l’an dernier dans le haut débit (ADSL)… »

Par contre, ils ont aussi annoncé qu’ils prévoyaient d’autres partenariats avec d’autres consolideurs du marché.

Un partenariat qui serait dû au rêve de gloire des deux FAI qui occupent encore la 4ème et 5ème place derrière France Telecom, place qui ne leur convient pas. Leur prochain objectif est bien sûr de battre le légendaire Free.

No votes yet.
Please wait...

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*