Advance XCool : le top des boîtiers pour PC

Advance XCool : présentation & caractéristiques

Introduction
Advance XCoolIl fut un temps où les ordinateurs étaient de simples rectangles grisâtres, sur lesquels on posait l’écran (de la même couleur). Aujourd’hui les temps ont changé et le look de nos machines devient un élément important, au même titre que le niveau de nuisances sonores, les PC actuels ayant une fâcheuse tendance à se prendre pour des turbines ou des aspirateurs ! Ces deux paramètres devant être pris en compte dans le choix d’un boitier. Advance XCool est un produit se voulant à la fois design, peu bruyant et cerise sur le gâteau, facile à utiliser. Nous n’avons bien évidemment pas pu résister à la tentation de le tester afin de vous livrer nos conclusions !

Caractéristiques techniques
Dimensions
– Hauteur : 535mm
– Largeur : 234mm
– Profondeur : 486mm

Baies
– 4 emplacements 51/4
– 1 emplacement 31/2 floppy
– 3 emplacements 31/2 disque dur

-Poids 9.6Kg à vide

Ventilation
Un ventilateur 80mm (fourni) au niveau des disques durs
Un ventilateur 120mm (fourni) en extraction.

Extensions
– Slots pour cartes AGP/PCI : 7
– USB: 2
– Audio: 1 audio out, 1 audio in.

Couleur
Disponible en noir/gris ou orange/gris

Advance XCool
Advance XCool

Advance XCool se positionne donc comme un boîtier ATX de taille tout à fait standard, il devrait permettre de placer assez confortablement tous les composants.

La place dédiée aux disques durs suffira à la majorité des utilisateurs, mais on regrettera quand même de ne pas bénéficier de 4 baies, pour les configurations plus chargées (dans le cas d’un raid 0+1 par exemple). Ceci est d’autant plus dommage qu’il aurait été facile de gagner cet emplacement supplémentaire en plaçant les disques dans une position plus conventionnelle, mais nous y reviendrons plus tard.

Le design
Que l’on aime ou non, il est indéniable qu’Advance a toujours travaillé le design de ses boîtiers, tel le Xblade ou le Zorro. Pour son dernier né Advance XCool, la marque ne déroge pas à la règle mais change de style, passant d’un look clairement orienté tuning à un look plus sage et… stylé !! 😉 le Advance XCool se veut moins exclusif que ses prédécesseurs, et touchera sans doute un public plus large.

En effet, Le XCool en jette ! Très sobre il n’en reste pas moins élégant, et n’est pas sans rappeler le G5 d’Apple, notamment avec ses poignées grises, qui s’intègrent parfaitement à l’ensemble. Ses formes sont travaillées dans le détail, ce qui le rend très agréable à l’œil. Une bonne finition et des matériaux bien utilisés achèvent ce tableau élogieux, comme vous allez pouvoir le constater.

– La façade
Elle est intégralement en plastique, mais cela ne se voit pas spécialement à première vue. Les formes arrondies y sont prédominantes, que ce soit sur le cache des lecteurs ou sur le dessin de façade qui permet de faire un rappel du X latéral. On y trouve les classiques boutons power et reset, de forme assez originale, ainsi que 2 ports USB2 accompagnés d’une entrée et d’une sortie audio. Les habitués des LAN apprécieront.

En regardant plus en avant, on est confronté à une petite déception. En effet, là ou deux baies 31/2 floppy sont visibles, seul une est exploitable. La seconde baie ne servant que de décoration. Bon il est vrai que ce n’est pas bien grave, la disquette étant presque morte et les utilisateurs de deux lecteurs disquettes assez rares !

La façade n’a pas dit son dernier mot, et pour se faire pardonner, Advance XCool réserve encore une bonne surprise. En effet, avec un boîtier noir et design, on pourrait à juste titre craindre que des lecteurs optiques blancs gâchent tout. Or il n’en est rien ! Peut être est-ce dû au motif gris qui les entoure. En tout cas, des lecteurs de couleur standard s’intégrèrent plutôt bien, ce qui devrait faire le bonheur de tous les possesseurs de lecteurs blancs, et ils sont nombreux !

Des lecteurs blancs s’intégrèrent bien dans le boîtier noir

– Les portes latérales
Les goûts ne se discutent pas, mais le profil du Advance XCool est sans doute la plus belle partie de ce dernier. En métal noir, abordant un grand X gris en relief se prolongeant dans les poignées, c’est un véritable régal pour l’œil, on ne s’en lasse pas !

Par contre, les portes latérales ont tendances à garder les traces de doigts. Certes sans aucune commune mesure avec une peinture brillante comme celle équipant le Sonata par exemple, mais même légères, les traces sont bel et bien là.

A l’intérieur du X se trouve un rond abordant un autre X. Il est possible de démonter cette partie, et l’on se retrouve avec quelques trous d’aération, ainsi que d’autres permettant de fixer un ventilateur 80 ou 120mm. Cependant, au vu du faible nombre de ces trous et de leur diamètre, l’efficacité serait quasi-nulle et le bruit généré très important. Il est à signaler que cet « emplacement » n’apparaît nulle part dans les caractéristiques du boîtier, que ce soit dans le carton d’emballage ou le site du constructeur… De là à en déduire que malgré les trous de fixation pour ventilateur cet emplacement n’existe pas, il n’y a qu’un pas à franchir. De tout manière, au vu des performances en refroidissement, un 3ième ventilateur ne se justifierait pas sur cet Advance XCool.

– La face arrière
Afin de préserver l’esthétique globale du boîtier, Advance a caché l’acier de la façade arrière par une façade en plastique, de la couleur du boîtier. L’effet est plutôt réussi, mais si malgré tout vous la jugez inesthétique, vous pouvez toujours la retirer. Néanmoins elle posera problème aux possesseurs d’alimentation fanless. En effet, la grille se situant devant le ventilateur de l’alimentation empêchera le passage du radiateur externe. Il faudra donc au choix jouer du dremel et de la pince coupante ou retirer la façade.

L’intérieur
Rien de particulier à signaler, de ce point de vue, il est identique à tous les boîtiers. On remarquera les ventilateurs de 120 et 80mm ainsi que la disposition inhabituelle des disques durs en effet, ceux ci sont disposés verticalement, ce qui réduit leur nombre à trois, alors qu’il ne semble pas y avoir de problèmes particulier pour les disposer horizontalement et ainsi gagner un emplacement 31/2 … De plus, le refroidissement des 2nd et 3ième disques sera très perturbé, voire inexistante, le premier faisant office de barrière pour le passage du courant d’air…

L’esprit Advance XCool
Dans XCool, il y a… « cool » ! 😉 Ce n’est pas pour rien, comme nous allons le voir de suite. En effet, le Advance XCool regorge d’astuces qui vont permettre de faciliter la vie de son utilisateur.

– Advance XCool Easy Clip
Sous ce nom se cache un système très pratique et très bien pensé d’ouverture facile et rapide du boîtier. Un véritable bonheur pour ceux qui ouvrent leur machine 20 fois par jour !

Explication. Sur chacune des portes se trouve 4 ergots, incrustés dans le X en relief. L’idée est simple : au lieu d’aller chercher un tournevis, de vous casser le dos en deux en essayant de trouver les petites vis fermant la porte latérale, vous abaissez les 4 ergots, et la porte est débloquée, vous n’avez plus la tirer vers vous. A l’usage ce système est extrêmement pratique, et l’on a beaucoup de mal à revenir à un système standard ! Un excellant point pour Advance, d’autant que le système assurant la fermeture et fixation de la porte est en métal et ne devrait donc à priori résister au temps et ne pas se casser.

– Advance XCool Easy Mount
Globalement, il s’agit d’un système de fixation rapide et sans vis des périphériques, adapté de trois manières différentes selon le périphérique considéré. Pour les lecteurs optiques, il s’agit de mâchoires métalliques à ouvrir et à fermer une fois le lecteur inséré. Un vrai jeu d’enfant ! Une fois les mâchoires fermées, le lecteur est tout aussi bien maintenu qu’avec des vis, et vibre moins. Vos oreilles vous en remercieront lors de lectures à haute vitesse ! Ce système s’avère également très pratique et permet de gagner du temps lors du montage (et démontage!! 😉 ) du boîtier, même comparé a d’autres systèmes de montage rapide dans la mesure ou il n’y a pas besoin d’installer un quelconque système de rails. Encore une fois une très bonne idée.

Easy Mount, ou comment monter un lecteur en 5 secondes…

En cas de souci, comme pour l’installation d’un rhéobus par exemple, il est toujours possible de démonter l’easy mount et de revenir à une traditionnelle fixation par vis.

Pour les disques durs, le système est encore plus simple. En effet, il suffit de lever une tige métallique, d’insérer le disque dur et d’appuyer sur la tige en question pour verrouiller le tout. Ultra simple, pratique et rapide. LE système de fixation de disque ultime ? Hélas non, car contrairement aux lecteurs optiques, ce système amplifie les vibrations du disque et les transmet au boîtier… dommage, cela risque de ternir l’image de ce système, pourtant fort pratique. Pour le lecteur de disquette, il s’agira d’un levier rotatif qui bloquera ou non le lecteur. Simple mais efficace.

Au final, Easy Mount permet en effet un montage ultra facile et très rapide de tous les périphériques, le tout sans sortir une seule fois un tournevis. Très pratique, ces systèmes facilitent vraiment le montage tout en faisant gagner du temps.

– Autres astuces
Et ce n’est pas fini ! En effet, le Advance XCool continue de vous faciliter la vie par de petits détails fort appréciables. Par exemple, les entretoises sont déjà montées sur le panneau du fond, il ne vous reste plus qu’à visser la carte mère avec les vis fournies. Ou encore, lorsqu’il s’agit de fixer une carte dans le dernier port PCI, le coin du boîtier se révèle souvent gênant. Ici Advance a prévu un petit trou afin de pouvoir passer un tournevis. Intention fort louable, mais un tournevis de gros diamètre ne passe pas !

 

Tests et conclusion

Installation
Grâce à tout cela, le montage a été très facile, bien plus qu’avec un boîtier standard. Pour cela, il n’y à rien à redire, Easy Clip et Easy Mount remplissent parfaitement leur office. Toutefois on regrettera l’absence de vis à main pour fixer les cartes AGP et PCI, ce qui rentrerait pourtant parfaitement dans la logique du Xcool. De plus, il est impossible de fermer la porte si l’on utilise un adaptateur Pata/Sata pour le disque dur.

Sinon, on ne peut pas se couper en montant un Advance XCool : pas une arrête tranchante à l’horizon ! Cela se généralise, et c’est tant mieux, surtout quand on se souvient des boîtiers noname d’il y a à peine quelques années… C’est en montant le boîtier que l’on s’aperçoit que quelques détails de finition laissent a désirer. Par exemple, entre la façade avant et la partie métallique du boîtier, il existe un jour relativement important laissant apercevoir les fixations rouges de façade (cf photos suivante). Néanmoins dans l’ensemble, la finition est bonne, pas de souci majeur à ce niveau.

Une fois le PC monté, rien à signaler. Il y a suffisamment de place pour assurer une bonne aération des composant et pour monter une configuration un peu plus chargée que la moyenne. Néanmoins, il sera impossible d’utiliser un ventirad 120mm tel que le Thermalright XP120 ou le 7700 de chez Zalman. En effet, il viendrait buter contre le 120mm d’extraction.

La ventilation
Tant qu’à parler de ventirad, voyons d’un peu plus près la capacité de refroidissement du Advance XCool. Livré avec deux ventilateurs dont un 120mm, il devrait s’en sortir sans trop de problèmes.

Les tests ont été effectués avec la configuration suivante :
Athlon 64 3000+
Zalman 7000A AlCu @ 2500tr/min
Radeon 9800pro + VGA silencer mode « low »
Seagate 7200:7 120Go SATA
Alimentation Enermax 300W
Ventilateurs d’origine en 12V

Pour faire chauffer le boîtier et les composants qu’il contient, la machine a tournée durant une heure avec 3D mark 2003, Super Pi et deux compressions de fichiers (respectivement 700Mo et 1.23Go) en tâche de fond. Les températures données sont les moyennes, obtenues par l’intermédiaire de Motherboard Monitor 5. Après une heure d’utilisation bureautique accompagnée d’écoute de MP3, et une heure de test en burn, on obtient les résultats suivants :

 

Les températures sont bonnes, si ce n’est peut-être au niveau du disque dur, ou le 80mm semble peiner en burn, même si les 44° relevés restent très raisonnables, surtout si l’on considère que le ventilateur n’aspire pas d’air frais mais se contente d’évacuer l’air chaud produit par le disque.

En regardant les températures du boîtier on comprend le premier intérêt d’un ventilateur 120mm : la quantité d’air brassé est telle que le boîtier ne prend que 5° en burn ! On peut néanmoins relativiser en arguant que le VGA Silencer l’aidait dans sa tâche, mais la différence ne doit pas être énorme…

Le CPU est vraiment très bien refroidi en idle, bénéficiant de l’énorme quantité d’air brassé par le 120mm. Les 31° annoncés semblaient tellement surprenants que le test a été répété deux autres fois, et le résultat n’a jamais varié de plus de 3°. Impressionnant.

Hélas on sent l’absence de courant d’air froid en utilisation poussée. Pire, le processeur se retrouve dans le flux d’air chaud généré par le disque dur. Pour autant, la température n’est pas excessive, loin s’en faut, sans doute encore une fois grâce au 120mm. Néanmoins au vu du ventirad utilisé et de la « faible » fréquence du CPU (2Ghz), les possesseurs de gros CPU overclockés devront surveiller la chauffe du processeur.

Le second intérêt d’un 120mm est le silence. En effet, leur diamètre leur permet de tourner plus lentement que les « petits » 92 ou 80mm tout en refroidissant autant, voir mieux. Autant le dire de suite, ce point est LE défaut majeur du Advance XCool. En effet, le 120mm souffle bien et fort, mais au prix d’un bruit élevé qui couvre complètement le zalman poussé à fond en 12V et l’alimentation…

Certes, pour un utilisateur « normal », cela ne posera pas de problème, mais pour les amateurs de silence, l’achat d’un rhéobus ou le remplacement du (des) ventilateurs sera indispensable. Le 80mm est moins bruyant, bien qu’émettant plus dans le spectre des aigus. Son remplacement par un Noiseblocker S2 a solutionné le problème. Mais il sera tout à fait possible de le garder en l’état ou en le sous-voltant légèrement, alors qu’il faudra probablement descendre dans les 7v pour faire taire le 120mm.

Cela est vraiment dommage car jusqu’ici le Advance XCool ne souffrait d’aucun véritable défaut. De plus, si l’on compte 90€ de XCool plus l’achat d’un rhéobus, on arrive à un prix pouvant permettre d’accéder à des boîtiers de gamme supérieure… Mais le Advance XCool garde heureusement (et de très loin !) l’avantage au niveau du look et de la facilité d’utilisation.

Conclusion
Le Advance XCool étonne d’abord par son look, travaillé et très agréable à l’œil. Sur ce point Advance a frappé fort et il convient de le souligner. Il s’agit sur ce point d’un véritable coup de cœur. De plus, grâces à ses nombreux systèmes de fixation et d’ouverture, le boîtier porte très bien son nom et est très agréable à utiliser. Il est difficile de revenir à un boîtier standard après avoir utilisé celui-ci tant on s’habitue vite à tout ces petits plus qui nous simplifient la vie. Il n’y à pas à dire, pour le moment ce boîtier répond tout à fait aux objectifs fixés au début de ce test.

Livré avec deux ventilateurs, dont un 120mm et ayant de (très) bonnes performances en refroidissement, le Advance XCool est un très bon boîtier, souffrant du bruit généré par le 120mm. Mais encore une fois, pour une machine « standard », il ne gênera en rien, il ne dénotera que dans une machine silencieuse. Proposé à 90€, sans alimentation, il est un peu plus cher que les boîtiers de même gamme, mais ce prix peut se justifier par la présence de deux ventilateurs, et de Easy Clip / Easy Mount. Attention néanmoins au surcoût pouvant être engendré par l’achat d’un rhéobus.

On le voit, seul ce ventilateur fait chuter l’appréciation globale du boîtier, pourtant excellent à presque tout les points de vue…Vraiment dommage. Néanmoins, vous l’aurez compris, on ne peut que conseiller l’achat de ce produit, qui frôle la perfection dans sa gamme de prix. Un excellent boîtier qui se voit desservi par un prix un peu trop élevé. Un petit effort Mr Advance, baissez le prix d’une quinzaine d’euros et votre modèle XCool sera vraiment parfait !

Advance XCool
On aime
On n’aime pas
  • Design
  • Easy clip et Easy mount
  • Performances de refroidissement
  • Bundle
  • Nuisances sonores
  • Le prix un petit peu trop élevé

 

No votes yet.
Please wait...

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*