1,5 million de dollars : le butin des hackers derrière le malware CopyCat

copycat

Il y a quelques heures, les chercheurs en sécurité de l’entreprise Check Point ont découvert un énième malware. Baptisé CopyCat et ciblant uniquement les terminaux Android, il aurait permis aux pirates qui l’ont créé d’empocher un butin de plus de 1,5 million de dollars grâce à de la publicité malveillante. Un joli butin assurément !

CopyCat, un malware très rentable

Alors que la vague d’attaques au ransomware Petya aurait permis aux hackers d’empocher une somme comprise entre 10 000 et 20 000€, certains pirates savent se montrer beaucoup plus prolifiques en termes de revenus grâce à leurs créations.

C’est assurément le cas de ceux qui sont à l’origine de CopyCat, un malware infectant les terminaux Android et dont l’existence a été révélée il y a quelques heures seulement par les équipes de Check Point.

Il faut dire que CopyCat a déjà infecté quelques 14 millions de terminaux mobiles sur la planète et que les hackers sont parvenus à obtenir les droits root dans 8 millions de cas. Autrement dit, les cybercriminels ont potentiellement réussi à placer de la publicité malveillante sur quelques 8 millions de terminaux Android.

Voilà assurément qui peut expliquer que le butin des pirates à l’origine de CopyCat atteindrait déjà les 1,5 millions de dollars.

Un malware efficace particulièrement présent en Asie

Le principe de CopyCat est on ne peut plus simple puisqu’il cherche à obtenir les droits root du terminal mobile. Ensuite, dès lors qu’il peut se comporter comme un administrateur, le pirate injecte du code dans l’application de lancement du processus Zygote. Ainsi, des applications malveillantes peuvent être téléchargées à distance.

Ces dernières sont à l’origine de nombreuses publicités malveillantes qui vont apparaître sur l’écran et qui vont permettre aux créateurs de CopyCat d’engranger des revenus.

Pour l’heure, le malware serait surtout présent en Asie puisque 55% des infections auraient lieu sur ce continent, 18% en Afrique, 12% en Amérique, 8% en Océanie et seulement 7% en Europe.

No votes yet.
Please wait...

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*